Les éditions Lug et les comics américains


Strange est connu pour être l’adaptation française des comics américains de Stan Lee du début des années 60. La revue s’est ensuite développée au fil des numéros pour suivre les aventures de ces super-héros américains.

Flash n°37 (Artima)

Flash n°37 (Artima)

Ce sont les éditions Lug,  déjà connues pour leurs petits formats Kiwi, Rodéo, Zembla…sur lesquels nous reviendrons dans un autre article, qui ont importé en France les super-héros de Stan Lee. Strange n’était pas la première adaptation française de ces comics américains. Petit retour en arrière : Dans les années 60, les grands éditeurs de bandes dessinées, en quête de nouveautés, commencèrent à exploiter l’univers des super-héros, déjà omniprésent dans la BD américaine depuis la fin des années 30.

Mandrake le magicien

Mandrake le magicien

Fantôme du Bengale (Phamtom)C’est ainsi que les éditions Artima, dont la renommée n’était plus à faire grâce aux périodiques de science fiction tels que Météor (R.R. Giordan), Atome Kid, Spoutnik, Sidéral, Aventures Fiction etc… introduisirent , dans le numéro 37 du mensuel Flash, le héros du même nom, mis en vedette jusqu’au numéro 44. Quant aux éditions Remparts, après avoir popularisés en France Mandrake et le Fantôme du Bengale, deux personnages qui, bien que non dotés  de super pouvoirs, avaient déjà des allures de super-héros, publièrent une version française de T.H.U.N.D.E.R. agents de Wally Wood et Gil Kane dans la revue Tonnerre.

A partir de là, les super-héros allaient déferler en France. Et ce sont les éditions Lug qui exploitèrent ce créneau non sans quelques déconvenues et bras de fer avec la censure.

Tonnerre n°1 (janv/mars 1967) Remparts avec les T.H.U.N.D.E.R. agents.

Tonnerre n°1 (janv/mars 1967) Remparts avec les T.H.U.N.D.E.R. agents.

Marvel n°1 (10 avril 1970) avec les Quatre Fantastiques et le Maître de la Haine en couverture.

Marvel n°1 (10 avril 1970) avec les Quatre Fantastiques et le Maître de la Haine en couverture.

En février 1969, Lug publia le premier numéro de Fantask dont le surfer d’argent et les Quatre Fantastiques étaient les vedettes. Spider-man, l’Homme araignée, les rejoindra au n°4. Mais la revue se trouva rapidement dans le viseur de la Commission de Surveillance et de Contrôle des publications destinées à la jeunesse qui considérait la publication comme « extrêmement nocive » dès lors qu’elle contenait, selon elle, des récits « angoissants assortis de couleurs violentes ».  La publication de Fantask s’arrêta au n°7  en août 1969 mais les éditions Lug ne renoncèrent pas pour autant à exploiter l’univers des super-héros car dès le début de l’année 1970, ils publièrent deux des revues les plus collectionnées en ce domaine : Strange et Marvel.

Jouant la carte de la sécurité, et tirant les leçons de la mésaventure de Fantask, les éditions Lug publièrent les deux nouvelles revues au format poche en bichromie . Le premier numéro de Strange,  sorti en janvier 1970, mettait en avant le Surfer d’argent, personnage lisse dont l’apparence ne devait pas traumatiser le jeune lecteur. Il fut très vite rejoint par Iron Man, puis les X-Men.

Quant à la revue Marvel, elle publia les récits des Quatre Fantastiques, de Capitaine Marvel puis de Spider-man. A la demande très insistante des lecteurs, les récits furent finalement publiés au format comics et les planches colorisées à partir de Strange n°11 et Marvel n°7, et retouchées afin d’y gommer la « violence » des combats pour éviter les foudres de la censure.

Strange n°1 (5 janvier 1970) avec le Surfer d'argent en couverture.

Strange n°1 (5 janvier 1970) avec le Surfer d’argent en couverture.

Couverture de Silver Surfer n°7Malgré ces efforts, Marvel passera deux fois devant la Commission de Surveillance qui finit par en interdire la  vente aux mineurs en mars 1971. Lug décida alors d’interrompre la publication à son numéro 13. Strange finit par passer à travers les mailles de la censure. Sa carrière venait de commencer et allait durer 26 ans. Les couvertures des comics français de cette époque étaient souvent inspirées des couvertures originales américaines, voire la plupart du temps il s’agissait de leur copie conforme. Ainsi la couverture du Strange n°1 correspond à celle du Silver Surfer n°7. On peut déjà y constater les retouches faites pour ne pas déplaire à la Commission de Surveillance : une momie qui apparaissait sur une table (sur la couverture originale), prisonnière de faisceaux lasers, a disparu. On ne voit plus sur la couverture du Strange n°1 que des faisceaux lasers qui entourent du vide sur une table.

Voici une table de correspondance des 20 premières couvertures de Strange avec les 20 couvertures originales américaines qui les ont inspirées:

Strange 1 / The Silver Surfer 7
Strange 2 / The Invincible Iron Man 1
Strange 3 / The Silver Surfer 8
Strange 4 / The X-Men 4
Strange 5 / The Invincible Iron Man 5
Strange 6 / The Silver Surfer 11
Strange 7 / Daredevil 7
Strange 8 / Daredevil 9
Strange 9 / The Silver Surfer 14
Strange 10 / The Invincible Iron Man 10
Strange 11 / The X-Men 11
Strange 12 / Daredevil 12
Strange 13 / The X-Men 13
Strange 14 / Daredevil 14
Strange 15 / The Invincible Iron man 17 (arrière plan différent)
Strange 16 / Daredevil 16
Strange 17 / The X-Men 18
Strange 18 / Daredevil 18
Strange 19 / The Amazing Spider-Man 21 (initial: The Invincible Iron Man 16)
Strange 20 / Daredevil 20

Auteur : Patrice F.