Nous habillons Bleuette : robe d’intérieur (La Semaine de Suzette 22e année n°20 – 17 juin 1926)

top feature image

Nous habillons Bleuette : robe d’intérieur (La Semaine de Suzette 22e année n°20 – 17 juin 1926)

“Nous habillons Bleuette” est une rubrique incontournable de la semaine de Suzette proposant des modèles de patrons pour habiller la poupée Bleuette.

Voici le patron pour une robe d’intérieur paru dans la Semaine de Suzette n°20 de la 22e année (17 juin 1926) ainsi qu’une publicité pour le trousseau de Bleuette.

Beaucoup d’autres patrons ont été publiés dans la Semaine de Suzette et sont évidemment proposés dans la boutique. Vous pouvez même effectuer une recherche sur ce seul critère “Nous habillons Bleuette“.

Voici une forme kimono qui sera plus ou moins élégant selon le tissu et la garniture employés.
En général, on emploie de préférence des étoffes fantaisie, de valeur peu élevée, mais de tons vifs et de jolis dessins fleuris. Si vous avez un morceau d’étoffe genre japonais, semé d’oiseaux étranges et de fleurs extraordinaires, ce sera parfait. Mais vous pouvez très bien vous en passer et choisir une nubienne imprimée, un crépon fleuri, ou une cretonne à dessins amusants. Le patron se compose de deux parties : le devant, sur lequel on taille également le dos en prolongeant les lignes de côté de huit centimètres. Chaque morceau doit être taillé sur le tissu double.
Pour le devant, bien observer la ligne oblique pointillée qui indique l’échancrure en pointe. Le deuxième patron est celui du col, qu’on taille également avec le tissu double, et qui forme de larges revers croisés, carrés du bas. Un large nœud de même tissu, fait de deux bandes droit fil, croise le peignoir sur le côté.
Le col, le nœud et les parements seront jolis, taillés dans un tissu de soie unie et d’un ton vif ou très clair. C’est ce qui donne toute son élégance au peignoir et lui imprime un petit air japonais tout à fait séduisant. Si Bleuette est brune, vous la transformerez ainsi en mandarine authentique, et si elle est blonde, elle deviendra un type rarissime de blonde japonaise !
Inutile de dire qu’on peut faire ce peignoir en tissu uni, voire même en toile de coton, pour le plein été. Mettre alors la garniture en blanc ou d’une couleur vive choisie selon la teinte de cheveux de l’élégante Bleuette, mais aussi suivant les ressources en chiffons dont dispose sa petite maman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!